Se sentir imposteur

Un sentiment à la fois paralysant, tabou, mais tellement normal. La majorité des gens ont déjà ressenti ce malaise en début de carrière.

Paradoxal ! D’un côté, on sent l’effervescence du début, la découverte, la nouveauté et la fierté d’y arriver! De l’autre côté, on entend cette petite voix mesquine qui nous rappelle qu’on commence, qu’on n’est pas si bon, qu’on risque de se tromper, qu’une autre personne est vraiment meilleure… et puis vient parfois le doute qui remet tout en question. Se sentir imposteur dans un champ d’activité qui nous passionne, ça fait mal !

Des filles paralysées par ce sentiment, j’en ai trop vu depuis quelques années. Chaque fois que je vois le potentiel d’une personne s’effondrer littéralement devant ce sentiment, j’en suis profondément attristée. Le talent est présent, le potentiel est palpable, le cœur y est aussi. Mais les peurs, le doute et le manque de confiance finissent par prendre le dessus.



Plonger en zone d’inconfort

Je ne suis pas psy, mais je sais que si tu veux concrétiser ce qui mijote dans ta tête depuis plusieurs mois, tu dois faire des premiers pas sans nécessairement toujours savoir exactement ce qui se passera, et où ça te mènera. Tu dois accepter le fait que oui, c’est possible que tu te trompes (ce sera une expérience de plus dans ton petit baluchon de vie) et que ça ne sera pas toujours facile. Tu dois accepter de te sentir débutant, l’assumer, l’accueillir. Plus tu sortiras de ta zone de confort, plus ce sera facile de continuer d’avancer, plus tu sauras ce que tu aimes et n’aimes pas, et plus tu te sentiras progresser. Ta confiance risque alors d’augmenter, et ton syndrome d’imposteur, lui, risque de diminuer. Mais pour y arriver, il faut que tu dises OUI à toi-même, et OUI à ceux qui ont confiance en ton potentiel et qui te veulent dans leur équipe. Sinon, une autre personne dira OUI ! Et cette personne deviendra meilleure, c’est bien vrai, car elle aura osé…

C’est complexe, très complexe tout ça.

Oser

J’ai la sincère conviction que ça vaut la peine d’oser quand on sent le feu à l’intérieur. Osez, osez les amis… pour le bénéfice de votre accomplissement personnel et professionnel, et plus encore !

Avec douceur,

Mona

3 vues0 commentaire